Boulogne sur mer, cité mariale depuis l'an 636
Le grand retour
Evènements
Prières
Logements
Lieux d'apparitions
Historique
Histoire de Notre Dame de BOULOGNE et du pèlerinage:
Ce sanctuaire est l'une des trois cathédrales du diocèse avec Arras et St Omer, son histoire est au cours des siècles un témoignage de foi, de conversion, de réconciliation, de paix.
C’est au V° siècle lors de l'écroulement de l’empire Romain que Victrice évêque de Rouen prêcha le christianisme à Boullongne
Les francs à l’époque incendièrent la basse ville et s'installèrent . Boullongne est alors un gros bourg fortifié avec surtout des francs et des saxons
Au VII° SIECLE : L'origine du sanctuaire au VII ° siècle:
L’apparition de la Vierge à Boulogne-sur-Mer est rapportée dans des manuscrit de la fin du Moyen Age. Le récit est simple, avec deux variantes :  
•Une très belle dame arriva sur mer en bateau, dans une nacelle, sans voile, sans corde et sans aviron. Les bourgeois à qui elle était apparue lui demandèrent son nom. Elle répondit qu’elle était «l’avocate des pécheurs, la source de grâce, la fontaine de piété». Puis, la Vierge leur délivra son message : «Je veux qu’une lumière divine descende sur vous et sur votre ville... Mes amis, faites incontinent édifier en mon nom une église.» (source : Sbalchiero)
•Ou encore, vers l'an 636, au temps de Dagobert, St Omer était évêque de notre région. Vers la tombée du jour, le peuple de Boulogne était rassemblé dans une chapelle couverte de joncs et de genêts, située dans la partie haute de la ville lorsque la Mère de Dieu apparut et dit aux fidèles de se rendre au rivage où les attendait une visite merveilleuse.
Ils coururent vers le lieu désigné, et trouvèrent une barque sans voile, sans rames et sans matelots, sur laquelle était posée une Vierge en bois, d’environ 1m de hauteur, tenant l’enfant Jésus sur son bras gauche. Tout ceci répandait une lumière extraordinaire, une impression de paix, de calme, de bonheur.
A partir du XIIe et XIIIe, les pèlerins affluent à Boulogne qui devient une étape sur le chemin de St Jacques de Compostelle. On s’arrête à Boulogne, en venant d’Angleterre ou des Pays-Bas, ou en remontant d’Espagne ou d’Italie. Il y a de nombreuses attestations de venues de pèlerins célèbres : Lanfranc, archevêque de Canterbury, St Bernard, et venant du Moyen Orient, vers 1050, l’évêque d’Antioche et celui du Mont Sinaï.- puis au XIIIe siècle, Le roi Philippe Auguste, St Louis, Henri III d’Angleterre, François 1er, et de très nombreuses guérisons survenues par l’intermédiaire de Notre Dame de Boulogne.
Philippe Auguste (époque de Richard Cœur de Lion , de la 3° croisade et de Jean sans terre, également de la création de l'université ) est le 1° roi pèlerin de ND de Boulogne à qui il offre un cœur en témoignage de sa soumission  , demandant que son vœu soit suivi par ses successeurs, ce qui fut fait
Notre Dame de Boulogne